La réforme des retraites en France : Suivez en direct l’actualité et les débats passionnés

Rédigé par : WebMaster

En tant que boomer, je vois les milléniaux réinventer les règles du jeu avec audace.

Article mis à jour le 12 juin 2024

La neuvième journée de mobilisation en France a marqué un tournant selon les médias italiens. Contrairement aux précédentes manifestations syndicales, les forces de sécurité n’ont pas réussi à contenir les casseurs qui ont mis le feu aux poubelles, attaqué les forces de l’ordre à plusieurs reprises et lancé des projectiles. Les journaux italiens tels que La Repubblica et Corriere della Serra couvrent les événements en France, tandis que Le Soir décrit la Belgique comme étant soudainement prise d’un immense haut-le-coeur face au pouvoir jugé méprisant et insensible.

Réforme des retraites 2023 en Italie : affrontements et tensions notables

Les médias italiens considèrent que cette neuvième journée de mobilisation a été un tournant. Contrairement aux précédentes manifestations syndicales, les forces de sécurité n’ont pas réussi à contenir les casseurs qui ont mis le feu aux poubelles, ont attaqué les forces de l’ordre à plusieurs reprises, ont lancé des pavés et des pétards, selon la correspondante à Paris de La Repubblica, l’un des journaux les plus lus du pays. Le Corriere della Serra, le journal le plus diffusé d’Italie, titre également sur les affrontements et les tensions lors de la mobilisation contre la réforme des retraites, avec des milliers de personnes toujours dans les rues. Le Soir décrit quant à lui la Belgique comme un pays soudain saisi d’un immense haut-le-coeur face à un pouvoir vécu comme méprisant et insensible.

‘Le long chemin de la réforme des retraites jusqu’en 2023’

Le projet de réforme des retraites 2023 doit être examiné par différents acteurs politiques avant d’être validé. Bien que trois grandes dates aient été prévues dans le calendrier du projet d’Emmanuel Macron, le processus a été prolongé. Après avoir été présenté au Conseil des ministres le 23 janvier et à l’Assemblée nationale le 30 janvier, il a été examiné au Parlement le 6 février avant de rejoindre le Sénat le 17 février à minuit. Un mois plus tard, le texte est revenu à l’Assemblée pour un vote final. Les députés ont eu 15 jours pour débattre des mesures proposées, mais ont finalement été arrêtés par l’utilisation de l’article 49.3 par Élisabeth Borne le 16 mars. Suite à cette annonce, deux motions de censure ont été déposées par les oppositions, une par le RN et l’autre par le groupe LIOT : la motion de censure transpartisane. Le sort du projet est donc en suspens.

‘Réforme des retraites 2023 : les mesures clés pour l’avenir des retraités’

Le texte annonce le report progressif de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans à partir du 1er septembre 2023. Ce report se fera à raison de 3 mois supplémentaires par année de naissance, et concernera tous les assurés nés à partir de 1953. Les personnes nées avant cette date pourront toujours partir à la retraite à l’âge légal actuel, qui est de 61 ans et 2 mois pour ceux nés en 1953. Les personnes nées en 1968 et après devront attendre d’avoir 64 ans pour partir en retraite, sauf en cas de dispositifs dérogatoires.

‘La réforme des retraites 2023 : les conclusions de la commission mixte paritaire examinées le 16 mars’

Le jeudi 16 mars 2023, le Sénat a adopté les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2023, avec 193 voix pour et 114 voix contre (voir le résultat du scrutin public). La commission mixte paritaire s’est réunie le mercredi 15 mars 2023 et est parvenue à un accord sur les dispositions restant en discussion du projet de loi. Le texte issu de cette commission et le communiqué de presse du 15 mars 2023 sont disponibles. Le projet de loi a été adopté en première lecture par le Sénat les 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 11 mars 2023, avec 195 voix pour et 112 voix contre (voir les résultats du scrutin public). Les articles votés par le Sénat ainsi que les amendements adoptés en séance peuvent être consultés.

‘Comprendre la réforme des retraites 2023 : les grandes lignes expliquées’

Le projet de réforme des retraites sera inclus dans un futur projet de loi de financement rectificatif de la Sécurité sociale (PLFRSS), comme annoncé par la Première ministre Elisabeth Borne le jeudi 16 mars, au milieu d’une Assemblée nationale très agitée. La numéro 2 du gouvernement a annoncé l’utilisation de l’article 49.3 pour tenter de faire passer le texte sans un vote de l’Assemblée nationale. La mission a été accomplie car les deux motions de censure déposées ont échoué le lundi 20 mars, et le projet de loi de la réforme des retraites a été adopté. Pour clarifier les choses, voici les 9 points clés à retenir concernant le projet de réforme des retraites : recul de l’âge légal de départ de 62 à 64 ans, création d’une retraite minimum à 85% du Smic, nouveau dispositif sur les carrières longues (départ plus tôt), meilleure prise en compte de la pénibilité (élargissement du C2P).

‘Comprendre la réforme des retraites 2023 : les raisons du gouvernement’

Le gouvernement français souhaite revoir le système de départ à la retraite afin de garantir la pérennité du système de retraite par répartition. Cette décision est basée sur l’augmentation de l’espérance de vie, ce qui signifie que les travailleurs peuvent travailler quelques années de plus. Le nombre de retraités augmente plus rapidement que le nombre d’actifs et cette tendance devrait se poursuivre. En 2020, il y aura 16,8 millions de retraités, mais ce chiffre pourrait atteindre 23 millions en 2070. L’arrivée à la retraite des générations du baby-boom devrait accélérer cette tendance autour de 2040. Cependant, le financement des pensions des retraités est assuré par les cotisations des actifs, d’où la nécessité de ‘rééquilibrer’ le système de retraites pour garantir sa viabilité financière.

‘Comprendre la réforme des retraites de 2023 : les points clés’

La réforme des retraites sera incluse dans un futur projet de loi de financement rectificative de la Sécurité sociale (PLFRSS), comme annoncé par la Première ministre Elisabeth Borne le jeudi 16 mars au sein d’une Assemblée nationale très agitée. La numéro 2 du gouvernement a alors annoncé le recours à l’article 49.3 pour tenter de faire passer le texte de la réforme des retraites sans avoir besoin d’un vote de l’Assemblée nationale. La mission a été accomplie puisque les deux motions de censure déposées dans la foulée ont échoué le lundi 20 mars, et le projet de loi de la réforme des retraites a été adopté. Pour y voir plus clair, voici les 9 points clés à retenir concernant le projet de réforme des retraites : – Recul de l’âge légal de départ de 62 à 64 ans- Création d’une retraite minimum à 85% du Smic- Nouveau dispositif sur les carrières longues (départ plus tôt)- Meilleure prise en compte de la pénibilité (élargissement du C2P)

En conclusion, la réforme des retraites a été adoptée malgré l’utilisation controversée du 49.3. Les neuf points clés à retenir de cette réforme incluent un recul de l’âge de départ à la retraite, la création d’une retraite minimum à 85% du Smic, un nouveau dispositif pour les carrières longues et une meilleure prise en compte de la pénibilité. Cette réforme vise à assurer la pérennité du système de retraite français, mais elle a suscité de vives réactions et des manifestations dans tout le pays. Il reste à voir comment cette réforme sera mise en oeuvre et quelles en seront les conséquences pour les travailleurs français.